Repenser notre Monde

Une lettre ouverte à Emmanuel Macron que nous vous invitons à partager :

 

Publié dans Agenda

Des pistes cyclables fleurissent en Ile-de-France !

b-piste-cyclable-sanitaire.jpgParmi les mesures écologiques qui émergent de la crise sanitaire que nous traversons, faisons un focus sur la création de pistes cyclables provisoires.

Les collectivités territoriales franciliennes donnent actuellement un incroyable coup d’accélérateur au projet « RER vélo » lancé il y a un an par le Collectif Vélo Île-de-France et dont la mise en place était prévue entre 2025 et 2030. Son ambition : des déplacements à vélo confortables, continus et sécurisés, en créant 9 grandes voies cyclables qui relient les pôles de l’Ile de France sur un total de 650 km, dont 200 le long de voies d’eau, avec 45% d’aménagements déjà existants (pistes séparées ou voies vertes), pour un coût global de 500 millions d’€. Avec la perspective du déconfinement, la nécessité de maintenir une distanciation physique peu envisageable dans les transports en commun et celle d’éviter des embouteillages dont les effets sur la qualité de l’air aggraveraient notre vulnérabilité face au virus… l’intérêt et l’urgence de ce projet deviennent une évidence. Le Conseil régional d’Ile de France a annoncé investir 300 millions d’€ et le Conseil départemental du Val-de-Marne, 1 million d’€ supplémentaires pour l’aménagement de pistes provisoires. Les travaux sont en cours partout.

Espérons que ces aménagements et que cet investissement ne soient pas qu’éphémères. S’ils arrivent à s’inscrire dans les habitudes des Franciliens, les chances d’une pérennisation seront bien plus fortes. Mais pour cela, un accompagnement sera nécessaire. Une population importante se met au vélo chaque fois qu’une ville ou un pays développe un véritable « système vélo« , composé de l’ensemble des aménagements, des matériels, des services, des règlements, des informations et des formations permettant d’assurer sur un territoire une pratique du vélo efficace, confortable et sûre. Concrètement, pour que la mayonnaise prenne, il faudra que les équipements, la signalisation, les dispositifs de stationnement, les ateliers de réparation et les formations soient au rendez-vous. Tout un secteur de notre économie locale qui ne demande qu’à se développer.

Mise à jour de l’article (le 8 mai) :

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a dévoilé, jeudi 30 avril, un plan doté de 20 millions d’euros pour faciliter la pratique du vélo lors du déconfinement. Ce plan gouvernemental, élaboré avec la FUB (Fédération française des Usagers de la Bicyclette) comprend notamment trois « coup de pouce » :

  • un « coup de pouce vélo réparation » – un forfait de 50€ pour la remise en état d’un vélo au sein d’un réseau de réparateurs partenaires, voir d’ateliers associatifs
  • des séances gratuites de « coup de pouce remise en selle » pour apprendre ou réapprendre à rouler à vélo
  • un « coup de pouce stationnement vélo » pour financer à 60% les stationnements vélos provisoires

Une plateforme web est en cours de création et permettra de mettre en lien les réparateurs de vélo et les particuliers souhaitant bénéficier du forfait de 50€ pour faire réparer leurs bicyclettes (disponible à partir du 11 mai), ainsi que trouver les moniteurs vélo partenaires (à partir du 18 mai) : Coup De Pouce Vélo.

Publié dans Agenda

Destruction en cours à la Plaine des Bordes !

b-Plaine-des-Bordes.jpg

Nous relayons le fait que quelque chose d’incroyable, et de malheureusement très destructeur, est en train de se passer à la Plaine des Bordes.

La Plaine des Bordes est un espace de 53 hectares, situé à Chennevières, à proximité du quartier du Bois l’Abbé, appartenant au Conseil Départemental du Val-de-Marne. Il contient un parc de 9 hectares sur lequel est installée l’asinerie Téliane, et un espace de 44 hectares où sont installées les associations Val Bio IDF (insertion en maraichage bio), Les Jardins des Bordes (jardins partagés), Relocalisons (jardin collectif et sensibilisation) et Les Abeilles des Bordes (ruchers). Elles sont toutes garantes d’une charte signée avec le Département pour préserver et valoriser cet espace dit « Naturel Sensible ».

Depuis plus d’une semaine, les travaux d’installation d’un Poney Club ont démarré et ont commencé à massacrer à la pelleteuse 10 hectares sur les 44. Cette installation était prévue, mais pas de cette façon !

Un collectif de défense vient de se monter et a lancé cette pétition. Merci de le soutenir !

Publié dans Agenda

Les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise

b-Bruno-Latour.jpg

Bruno Latour, philosophe et sociologue, a publié cet article fin mars qui nous invite à « Imaginer les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise ». 

Il rappelle que des plans de sortie de crise sont en train d’être élaborés par ceux qui profitent du système économique mondialisé. Ces “globalisateurs » ont hâte de repartir de plus belle, toujours plus haut, toujours plus fort, et toujours au détriment de la majeure partie de la population mondiale et de la nature. Mais pourquoi cette minorité serait seule à préparer l’après crise en fonction de ses propres intérêts ? Soyons bien plus nombreux à mettre en avant l’intérêt général, l’intérêt d’opter pour une société écologique et solidaire, et faisons pencher la balance !

En fin d’article, Bruno Latour nous propose 6 questions pour que nous puissions nous interroger au sujet des activités qui, aujourd’hui, nous semblent utiles ou inutiles à remettre en marche. Comment les activités jugées utiles pourraient-elles se développer et comment celles jugées inutiles, voire nocives, pourraient-elles se convertir ?

Sur ce site, il est possible de saisir ses réponses afin de contribuer à l’intelligence collective en vue d’une compilation de réflexions individuelles. 

 

Bonus :

Les organisations qui ont lancé la pétition « Pour le Jour d’Après » lancent un appel à une mobilisation citoyenne en ligne le 1er mai qui se fera aux fenêtres, aux balcons et sur les réseaux sociaux. A vos pancartes !

Publié dans Agenda

Inventons ensemble le Monde d’après

Inventons-le-monde-d-apres.jpg

De nombreuses personnes, connues et méconnues, et de nombreuses structures, s’associent dans un vaste mouvement qui invite à découvrir toutes les alternatives qui existent déjà dans des domaines très différents, et à imaginer dans quel monde nous voulons vivre.

Depuis le 11 avril dernier, le festival « L’Académie du Monde d’après » diffuse en direct et en replay, sur Facebook et YouTube, des heures et des heures de présentations très brèves d’initiatives, de points de vue, d’idées, de performances artistiques engagées… La diversité et la richesse qui en ressort est vraiment stimulante et porteuse d’espoir !

Voici une petite sélection d’interventions que nous vous recommandons :
Cyril Dion
Aurélien Barrau
Etienne Klein
Emma Biard
… mais il y en aurait tellement d’autres !

Dans ce même élan, plusieurs structures (La Croix-Rouge, WWF France, Make.org, Groupe SOS, Unis-Cité et le Mouvement UP) se sont réunies pour créer une large consultation citoyenne et nous inviter à répondre à la question : “Crise Covid-19 : Comment inventer tous ensemble le monde d’après ?“.

15 jours après son lancement, cette consultation compte déjà 50.000 participants et 13.000 propositions.

Proposez, votez ! Vous avez jusqu’au 25 mai pour y participer.

Publié dans Agenda

Serions-nous au pied du mur ?

p-aeroport-bioregion-2050.jpg(image extraite du dossier Biorégions 2050)

Depuis le temps que l’on dit et que l’on entend « Si nous continuons comme ça, nous allons droit dans le mur ! »… ça y est, nous y sommes arrivés. 

Le mouvement « Villes et Territoires en Transition » prône depuis plus de 10 ans la nécessité de développer la résilience locale afin d’anticiper les crises et réduire leur impact en créant un modèle sociétal respectueux de l’humain et de la nature, bien plus sain et agréable que celui que nous connaissons aujourd’hui. La crise sanitaire actuelle, qui est en lien – rappelons-le – avec les bouleversements que l’humain a causé dans les écosystèmes, nous a pris de court. Nous avons tous été brusquement projetés au pied du mur.

Nous vivons un moment essentiel dans notre Histoire, un moment de bascule, mais tous n’en sont pas encore conscients. Dans les médias, nous entendons qu’il va falloir relancer la machine, relancer la croissance, travailler, produire et consommer encore plus qu’avant pour rattraper le temps perdu et réparer les effets néfastes de cette crise. Nous, les membres de Champigny en Transition, en résonance avec le mouvement international « Villes et Territoires en Transition » et de l’ensemble des mouvements altermondialistes, comptons démontrer que les solutions existent déjà pour que le monde bascule du côté de la soutenabilité écologique, d’une économie sociale mieux répartie, et d’un espoir pour que les conditions de vie de l’humanité et de la biodiversité demeurent.

A partir d’aujourd’hui, nous allons régulièrement publier à votre attention des informations pour vous aider à y voir clair et à cerner l’ampleur de la dynamique citoyenne qui existe aujourd’hui et qui doit absolument grandir chaque jour.

Pour commencer, nous relayons 3 pétitions qui exigent que le « Monde d’après » soit radicalement différent du monde d’avant. Rejoignez la dynamique et faites entendre votre voix ! Merci.

 

• Pas de nationalisations d’entreprises polluantes sans conditions écologiques

L’Etat s’apprête à investir des milliards pour nationaliser des grandes entreprises de l’aviation ou du secteur automobile. Les signataires de cette pétition exigent que l’État n’investisse pas des milliards pour sauver des entreprises polluantes sans exigences de transformation des activités et des stratégies de ces industries. C’est le moment d’amorcer la décroissance du trafic aérien et automobile basé sur les énergies fossiles.

La pétition

 

• Pétition pour le jour d’après

A la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après » (signée par 18 organisations, dont Greenpeace, Oxfam, Attac et la CGT), soyons le plus grand nombre à nous mobiliser dès maintenant pour demander au gouvernement de prendre des dispositions immédiates et d’engager des politiques publiques de long terme.

La pétition

 

• Construire la France d’Après : #JeParticipe 

Lettre ouverte / pétition sur Change.org qui exige une démocratie participative et qui se résume ainsi : « Monsieur Macron, PAS DE GRANDS PLANS POUR LE PAYS (AVEC NOS IMPÔTS) SANS NOUS. »

La pétition

Publié dans Agenda

L’entraide s’organise à Champigny

En période de confinement, beaucoup d’initiatives sont mises en place par des associations et des citoyens à Champigny. Voici des infos sur les actions mises en place depuis le début de cette semaine.

Organisation de maraudes par Diamant d’Afrique et Le Secours Populaire

Ces maraudes ont lieu les mardis et vendredis soir, au départ des bureaux de la fédération départementale du Secours populaire, au 19 rue de l’Eglise à Champigny. Le Secours Populaire a mis en place un accord avec Intermarché pour acheter des produits à prix coûtant et met à disposition un camion frigorifique pour transporter les produits. Les bénévoles se retrouvent sur place à 18h30 pour préparer des sacs pour la distribution et prennent le départ à 19h.

• Comment vous pouvez contribuer : 

– en venant directement déposer des produits alimentaires et/ou d’hygiène sur place à 18h30 le mardi ou le vendredi. Produits particulièrement demandés : draps, chaussettes, brosses à dent, serviettes hygiéniques, couches…

– en participant à la préparation des paniers ou aux maraudes (contactez le Secours Populaire – contact@spf94.org)

 

Distribution de paniers de produits alimentaires/d’hygiène 

Un effort de recensement a été fait dans les quartiers « Politique de la ville » par plusieurs acteurs associatifs et citoyens pour identifier les personnes et familles isolées et les informer.

Des opérations de récupération d’invendus ont eu lieu à Rungis et des discussions sont en cours avec d’autres commerçants pour récupérer des invendus. La Ruche qui dit Oui propose à ses adhérents de faire des dons lorsqu’ils viennent récupérer leurs produits et a déjà pu faire un premier don cette semaine à l’association J’aide la chance. L’opération sera renouvelée. 

Deux camions prêtés par des particuliers sont à disposition pour assurer les distributions.

• Comment vous pouvez contribuer :

– en faisant des dons (mêmes jours que pour les maraudes, dans les locaux du Secours Populaire)

 

Actions à venir auxquelles vous pourrez participer

  • Nous travaillons à la préparation de flyers à imprimer et à diffuser au plus grand nombre pour sensibiliser aux gestes à adopter lorsque l’on ramène des achats / son panier chez soi et aussi aux problématiques spécifiques à la collecte des déchets (consignes autour de la dépose et la récupération des poubelles, autant pour se protéger soi-même que pour protéger les éboueurs). Vous les trouverez bientôt sur ce site.
  • Fabriques de masques en tissu : appel aux couturiers et couturières à fabriquer des masques en tissu, une mesure barrière complémentaire aux autres gestes barrière pour protéger les gens qui nous entourent.
    Tuto et patron pour qui possède une machine à coudre
    Plusieurs tutos vidéo pour créer son propre masque sans couture, notamment le fameux patron Pain de sucre très confortable et pratique.

 

Autres liens :

Groupe Facebook Solidarité Covid-19 Champigny

• La mairie de Champigny met à disposition des affichettes pour organiser des actions solidaires entre voisins.

Publié dans Agenda

Des nouvelles… et 5 Pactes pour la Transition à Champigny

Nous vous avions habitué jusqu’à fin 2019 à la publication de plusieurs annonces d’événements chaque mois… et puis plus rien depuis notre dernière Champy’Soupe. En effet, depuis novembre dernier, nous, membres du collectif « Champigny en Transition », avons décidé de prendre le temps de réfléchir à comment mieux s’organiser, moins s’éparpiller, proposer moins mais mieux, et élargir le cercle.

Nous sommes tous profondément motivés à la fois par un sentiment d’urgence, cette nécessité absolue d’agir à l’échelon local et citoyen pour une transition écologique et sociale, et par une volonté de partage, d’améliorer notre quotidien de façon collective et soutenable pour l’environnement. Jusqu’à présent, nous avons organisé beaucoup d’événements. Nous souhaitons désormais avoir plus d’impact en optimisant notre énergie et notre temps bénévole, et susciter l’envie de venir agir avec nous.

Nous avons donc mis les Cafés et Apéros Transition en stand-by, et décidé de diminuer le rythme des soirées « Champy’Soupe » tout en cherchant à mieux les ancrer dans la vie locale. Cette année, nous allons porter une attention particulière à la question de la place du vélo dans la ville, et bientôt, nous serons en mesure de vous annoncer d’autres projets.

Depuis décembre, certains membres de « Champigny en Transition » ont participé à la création du collectif « Pacte pour la Transition à Champigny ». Ce Pacte est une initiative de démocratie participative qui a été lancée au niveau national en vue des élections municipales. Des collectifs citoyens partout en France se le sont approprié et engagent leurs candidat·e·s à construire des communes plus écologiques, plus solidaires et plus démocratiques.

A Champigny, une liste de mesures a été présentée aux 5 listes candidates et les engagements des candidat·e·s seront publiés sur ce site dédié le dimanche 8 mars, une semaine avant le premier tour : http://pacte-transition-champigny.net

Ce collectif restera en contact avec le ou la candidat·e élu·e afin de suivre la mise en œuvre des mesures dans un esprit de co-construction.

Nous vous invitons à suivre cette démarche de près, en attendant de connaître les prochains rendez-vous de Champigny en Transition.

Publié dans Agenda

Retour sur la « Champy’Soupe d’automne 2019 »

La 5ème édition de la Champy’Soupe a eu lieu le dimanche 17 novembre après-midi, au Centre Jean Vilar, dans le quartier du Maroc. Une soixantaine de personnes étaient présentes pour écouter les porteurs de projets, discuter ensemble en mangeant de petits gâteaux, puis passer au vote.

Préparatifs

En amont de cette journée, nous avons récupéré des produits invendus (fruits, légumes, viennoiseries…) auprès de plusieurs commerçants et structures*. Des gâteaux, compotes et smoothies étaient préparés par une fine équipe de bénévoles, tandis que d’autres installaient la salle.

3 projets

Suite à un désistement, 3 projets étaient présentés cette fois, au lieu de 4 :

Projet n° 1  – Ateliers de reconnexion pour les jeunes (Claudy Poirier)
Afin de lutter contre l’utilisation de cartouches de protoxyde d’azote (gaz hilarant), Claudy propose d’organiser leur ramassage dans les rues, de sensibiliser les jeunes à leur nocivité, et surtout, d’amener les jeunes à découvrir d’autres façons de s’amuser et de rire, à travers des ateliers créatifs et éducatifs.
Contact e-mail

Projet n° 2 – Un jardin partagé à côté du Centre Jean Vilar (Clotilde Califano)
Clotilde souhaite mobiliser et rassembler des habitants du quartier du Maroc et d’ailleurs sur un projet de végétalisation de la pelouse située entre le Centre Jean Vilar et la rue Félix Pyat.
Contact e-mail

Projet n° 3  – Organisation de repas et d’ateliers de cuisine solidaires (Diamant d’Afrique)
Ce collectif propose des repas solidaires autour de la cuisine malienne à prix libre dans le but de faire connaître la richesse culturelle du quartier des Mordacs et de financer des projets solidaires. Par la suite, il souhaite également proposer des ateliers de cuisine.
Contact e-mail

Rencontres et convivalité

Après la présentation des 3 projets candidats et une petite pause de réflexion et de discussions en petits comités sur les projets, le public est passé au vote. L’intermède artistique de cette édition fut double : slam et peinture. Un groupe d’adolescents qui suivent l’atelier « Poésie urbaine » de Lester Bilal au Centre Jean Vilar, ont proposé une performance de slams écrits sur le thème de l’écologie spécialement pour l’occasion, puis le public a pu rencontrer Frédéric Pinton, l’artiste dont les peintures de Champigny la nuit ornent les murs de la salle, encore jusqu’à a fin du mois.

Plusieurs personnes se sont ensuite succédées au micro pour faire de brèves annonces de projets ou d’événements.

Résultat du vote du public : les 54 votants ont contribué à la cagnotte de cette Champy’Soupe à hauteur de 262 €. Le projet qui a remporté le plus de voix est celui de l’association « Diamant d’Afrique ». Il a remporté la moitié de cette somme et le reste a été partagé par les deux autres candidats.

Champigny en Transition tient à remercier toutes les personnes venues aider en cuisine et dans la salle, et toutes celles qui ont aidé en amont avec la diffusion des affiches et flyers ou encore la récupération d’invendus au marché. Nous remercions vivement aussi l’équipe du Centre Jean Vilar pour son accueil, ainsi que tous les commerçants qui nous ont confié leurs invendus :
* Bio à Casa, Val Bio Ile de France, La Vie Saine de Chennevières, l’Epicerie solidaire et des commerçants du marché de la Place Lénine.

La date et le lieu de la prochaine édition de la Champy’Soupe, l’édition d’hiver, seront annoncées sur ce site dès que possible. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes !

© photos : Sylvain Solaro
Publié dans Agenda

17/11/19 – La Champy’Soupe d’automne

La 5ème édition de la Champy’Soupe aura lieu le dimanche 17 novembre, de 15h30 à 18h, au Centre Jean Vilar, 52 rue Pierre Marie Derrien, Champigny.

Le concept de la Champy’Soupe est détaillé sur cette page de notre site.
Rappel des grandes lignes : chaque participant paye l’entrée 5€ (prix suggéré) pour avoir droit à un vote et à une collation préparée en amont par l’équipe de bénévoles à partir de fruits et légumes invendus. 4 porteurs de projets présenteront leur idée visant à améliorer la vie locale à Champigny, puis le public votera pour son projet préféré. La recette de la soirée sera reversée aux finalistes pour les aider à démarrer leurs projets.

Les 4 projets sélectionnés ne vous seront dévoilés qu’à la Champy’Soupe… alors venez les découvrir !

A vous de jouer…
Le 17 novembre, le public ne sera pas juste un simple spectateur, mais sera invité à contribuer au buffet, interagir avec les porteurs de projets, donner son avis et prendre aussi la parole…
Auberge espagnole : pour enrichir le menu, les participants sont invités à apporter un contribution salée ou sucrée, ou une boisson.
• « Pitchs 60 secondes » : les personnes qui auront contribué au buffet auront également droit à 1 minute de prise de parole au public. 60 secondes, chrono en main, pour faire une annonce, partager un projet ou une information au public.
Appel à coups de main : si vous avez envie de venir nous aider entre 11h30 et 15h30 au Centre Jean Vilar pour préparer des gâteaux, des compotes, etc., vous serez les bienvenus ! Merci dans ce cas de signaler votre présence par le formulaire de contact.

L’événement démarrera à 15h30. Ne ratez pas le début !

Cet événement est organisé en partenariat avec l’association Val-de-Marne en Transition et bénéficie d’un soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne. 
Publié dans Agenda

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et recevoir par e-mail les annonces des événements que nous organiserons ou que nous soutiendrons.