Bilan du nettoyage citoyen de l’Ex-VDO

Avant…
Pendant…
Au final : 4 bennes de 600 L de cannettes et de plastiques recyclables
4 bacs de 250 L de bouteilles de verre
5m3 d’encombrants
En tout, 15m3 de déchets ramassés sur à peine quelques mètres carrés.

Merci à l’équipe municipale pour sa participation (prêt de matériel et renfort sur le terrain), à l’EPT Paris Est Marne et Bois et à la déchetterie pour le prêt des bennes, et bien sûr, à toutes les personnes qui sont venues prêter main forte à cette opération !

Malheureusement, une quantité encore inimaginable de déchets de tous types, y compris de l’amiante, jonchent encore le sol, voire se retrouvent en strates sous ce qui est visible à l’œil nu. Nous espérons que notre action aura servi à éveiller l’intérêt pour ce « no man’s land » trop longtemps négligé, qui mériterait de devenir un espace naturel protégé.
A suivre…

Publié dans Agenda

24/09/20 – Ciné-débat « Douce France » au Studio 66

Le jeudi 24 septembre à 20h30, Champigny en Transition vous invite à découvrir le film « Douce France », réalisé par Geoffrey Couanon, dans le cadre des séances « Mon jeudi cinéma » au Studio 66 (66 rue Jean Jaurès).

Ce documentaire traite du projet EuropaCity, gigantesque parc de loisirs et de commerces qui était sur le point de s’installer sur d’importantes terres agricoles en périphérie de Gonesse, aux portes de Paris.

Gonesse et Champigny ont beaucoup de points en commun ! Nous trouvons pertinent de présenter ce film à Champigny et de susciter un débat sur ses 2 principaux sujets : aménagement du territoire face à des enjeux écologiques et sociaux qui remettent de plus en plus en question nos modes de production et de consommation, et aussi, la place des jeunes des banlieues, exclus de ces réflexions alors même qu’ils incarnent l’avenir.

La projection se déroulera en présence de Florent Sebban, agriculteur présent dans le documentaire (sous-réserve).

• Tarif unique : 4,80 €

Publié dans Agenda

19/09/20 – Découvrons et nettoyons ensemble l’ex-VDO

CleanUp-Ex-VDO

A l’occasion du « World Cleanup Day » (Journée mondiale du nettoyage), Champigny en Transition organise une journée de nettoyage aux abords des jardins potagers de Champigny-sur-Marne, situés sur l’ex-VDO.
Cette opération aura lieu le samedi 19 septembre, de 10h à 14h, en lien avec le Territoire Paris Est Marne et Bois qui mettra à notre disposition plusieurs bacs roulants pour pouvoir trier les déchets collectés (et ils sont très nombreux !), et la mairie de Champigny, qui nous fournira des sacs et des pinces, en plus de sécuriser l’entrée du chemin.
Venez quand vous voulez, pour une heure ou plus, équipés de vos masques.
2-18 avenue des Grands Godets, près du parking « Eurolines » en face de la déchetterie et d’Emmaüs.

Pour en savoir plus sur le « World Cleanup Day » : https://www.worldcleanupday.fr

Publié dans Agenda

05/09/20 – Stand au Forum des associations

banderole-CeT

Nous serons présents au Forum des Sports et des Associations le samedi 5 septembre, de 10h à 18h, au Gymnase Auguste Delaune, 119 rue de Verdun. Venez nous y rencontrer !

Publié dans Agenda

Repenser notre Monde

Une lettre ouverte à Emmanuel Macron que nous vous invitons à partager :

 

Publié dans Agenda

Des pistes cyclables fleurissent en Ile-de-France !

b-piste-cyclable-sanitaire.jpgParmi les mesures écologiques qui émergent de la crise sanitaire que nous traversons, faisons un focus sur la création de pistes cyclables provisoires.

Les collectivités territoriales franciliennes donnent actuellement un incroyable coup d’accélérateur au projet « RER vélo » lancé il y a un an par le Collectif Vélo Île-de-France et dont la mise en place était prévue entre 2025 et 2030. Son ambition : des déplacements à vélo confortables, continus et sécurisés, en créant 9 grandes voies cyclables qui relient les pôles de l’Ile de France sur un total de 650 km, dont 200 le long de voies d’eau, avec 45% d’aménagements déjà existants (pistes séparées ou voies vertes), pour un coût global de 500 millions d’€. Avec la perspective du déconfinement, la nécessité de maintenir une distanciation physique peu envisageable dans les transports en commun et celle d’éviter des embouteillages dont les effets sur la qualité de l’air aggraveraient notre vulnérabilité face au virus… l’intérêt et l’urgence de ce projet deviennent une évidence. Le Conseil régional d’Ile de France a annoncé investir 300 millions d’€ et le Conseil départemental du Val-de-Marne, 1 million d’€ supplémentaires pour l’aménagement de pistes provisoires. Les travaux sont en cours partout.

Espérons que ces aménagements et que cet investissement ne soient pas qu’éphémères. S’ils arrivent à s’inscrire dans les habitudes des Franciliens, les chances d’une pérennisation seront bien plus fortes. Mais pour cela, un accompagnement sera nécessaire. Une population importante se met au vélo chaque fois qu’une ville ou un pays développe un véritable « système vélo« , composé de l’ensemble des aménagements, des matériels, des services, des règlements, des informations et des formations permettant d’assurer sur un territoire une pratique du vélo efficace, confortable et sûre. Concrètement, pour que la mayonnaise prenne, il faudra que les équipements, la signalisation, les dispositifs de stationnement, les ateliers de réparation et les formations soient au rendez-vous. Tout un secteur de notre économie locale qui ne demande qu’à se développer.

Mise à jour de l’article (le 8 mai) :

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a dévoilé, jeudi 30 avril, un plan doté de 20 millions d’euros pour faciliter la pratique du vélo lors du déconfinement. Ce plan gouvernemental, élaboré avec la FUB (Fédération française des Usagers de la Bicyclette) comprend notamment trois « coup de pouce » :

  • un « coup de pouce vélo réparation » – un forfait de 50€ pour la remise en état d’un vélo au sein d’un réseau de réparateurs partenaires, voir d’ateliers associatifs
  • des séances gratuites de « coup de pouce remise en selle » pour apprendre ou réapprendre à rouler à vélo
  • un « coup de pouce stationnement vélo » pour financer à 60% les stationnements vélos provisoires

Une plateforme web est en cours de création et permettra de mettre en lien les réparateurs de vélo et les particuliers souhaitant bénéficier du forfait de 50€ pour faire réparer leurs bicyclettes (disponible à partir du 11 mai), ainsi que trouver les moniteurs vélo partenaires (à partir du 18 mai) : Coup De Pouce Vélo.

Publié dans Agenda

Destruction en cours à la Plaine des Bordes !

b-Plaine-des-Bordes.jpg

Nous relayons le fait que quelque chose d’incroyable, et de malheureusement très destructeur, est en train de se passer à la Plaine des Bordes.

La Plaine des Bordes est un espace de 53 hectares, situé à Chennevières, à proximité du quartier du Bois l’Abbé, appartenant au Conseil Départemental du Val-de-Marne. Il contient un parc de 9 hectares sur lequel est installée l’asinerie Téliane, et un espace de 44 hectares où sont installées les associations Val Bio IDF (insertion en maraichage bio), Les Jardins des Bordes (jardins partagés), Relocalisons (jardin collectif et sensibilisation) et Les Abeilles des Bordes (ruchers). Elles sont toutes garantes d’une charte signée avec le Département pour préserver et valoriser cet espace dit « Naturel Sensible ».

Depuis plus d’une semaine, les travaux d’installation d’un Poney Club ont démarré et ont commencé à massacrer à la pelleteuse 10 hectares sur les 44. Cette installation était prévue, mais pas de cette façon !

Un collectif de défense vient de se monter et a lancé cette pétition. Merci de le soutenir !

Publié dans Agenda

Les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise

b-Bruno-Latour.jpg

Bruno Latour, philosophe et sociologue, a publié cet article fin mars qui nous invite à « Imaginer les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise ». 

Il rappelle que des plans de sortie de crise sont en train d’être élaborés par ceux qui profitent du système économique mondialisé. Ces “globalisateurs » ont hâte de repartir de plus belle, toujours plus haut, toujours plus fort, et toujours au détriment de la majeure partie de la population mondiale et de la nature. Mais pourquoi cette minorité serait seule à préparer l’après crise en fonction de ses propres intérêts ? Soyons bien plus nombreux à mettre en avant l’intérêt général, l’intérêt d’opter pour une société écologique et solidaire, et faisons pencher la balance !

En fin d’article, Bruno Latour nous propose 6 questions pour que nous puissions nous interroger au sujet des activités qui, aujourd’hui, nous semblent utiles ou inutiles à remettre en marche. Comment les activités jugées utiles pourraient-elles se développer et comment celles jugées inutiles, voire nocives, pourraient-elles se convertir ?

Sur ce site, il est possible de saisir ses réponses afin de contribuer à l’intelligence collective en vue d’une compilation de réflexions individuelles. 

 

Bonus :

Les organisations qui ont lancé la pétition « Pour le Jour d’Après » lancent un appel à une mobilisation citoyenne en ligne le 1er mai qui se fera aux fenêtres, aux balcons et sur les réseaux sociaux. A vos pancartes !

Publié dans Agenda

Inventons ensemble le Monde d’après

Inventons-le-monde-d-apres.jpg

De nombreuses personnes, connues et méconnues, et de nombreuses structures, s’associent dans un vaste mouvement qui invite à découvrir toutes les alternatives qui existent déjà dans des domaines très différents, et à imaginer dans quel monde nous voulons vivre.

Depuis le 11 avril dernier, le festival « L’Académie du Monde d’après » diffuse en direct et en replay, sur Facebook et YouTube, des heures et des heures de présentations très brèves d’initiatives, de points de vue, d’idées, de performances artistiques engagées… La diversité et la richesse qui en ressort est vraiment stimulante et porteuse d’espoir !

Voici une petite sélection d’interventions que nous vous recommandons :
Cyril Dion
Aurélien Barrau
Etienne Klein
Emma Biard
… mais il y en aurait tellement d’autres !

Dans ce même élan, plusieurs structures (La Croix-Rouge, WWF France, Make.org, Groupe SOS, Unis-Cité et le Mouvement UP) se sont réunies pour créer une large consultation citoyenne et nous inviter à répondre à la question : “Crise Covid-19 : Comment inventer tous ensemble le monde d’après ?“.

15 jours après son lancement, cette consultation compte déjà 50.000 participants et 13.000 propositions.

Proposez, votez ! Vous avez jusqu’au 25 mai pour y participer.

Publié dans Agenda

Serions-nous au pied du mur ?

p-aeroport-bioregion-2050.jpg(image extraite du dossier Biorégions 2050)

Depuis le temps que l’on dit et que l’on entend « Si nous continuons comme ça, nous allons droit dans le mur ! »… ça y est, nous y sommes arrivés. 

Le mouvement « Villes et Territoires en Transition » prône depuis plus de 10 ans la nécessité de développer la résilience locale afin d’anticiper les crises et réduire leur impact en créant un modèle sociétal respectueux de l’humain et de la nature, bien plus sain et agréable que celui que nous connaissons aujourd’hui. La crise sanitaire actuelle, qui est en lien – rappelons-le – avec les bouleversements que l’humain a causé dans les écosystèmes, nous a pris de court. Nous avons tous été brusquement projetés au pied du mur.

Nous vivons un moment essentiel dans notre Histoire, un moment de bascule, mais tous n’en sont pas encore conscients. Dans les médias, nous entendons qu’il va falloir relancer la machine, relancer la croissance, travailler, produire et consommer encore plus qu’avant pour rattraper le temps perdu et réparer les effets néfastes de cette crise. Nous, les membres de Champigny en Transition, en résonance avec le mouvement international « Villes et Territoires en Transition » et de l’ensemble des mouvements altermondialistes, comptons démontrer que les solutions existent déjà pour que le monde bascule du côté de la soutenabilité écologique, d’une économie sociale mieux répartie, et d’un espoir pour que les conditions de vie de l’humanité et de la biodiversité demeurent.

A partir d’aujourd’hui, nous allons régulièrement publier à votre attention des informations pour vous aider à y voir clair et à cerner l’ampleur de la dynamique citoyenne qui existe aujourd’hui et qui doit absolument grandir chaque jour.

Pour commencer, nous relayons 3 pétitions qui exigent que le « Monde d’après » soit radicalement différent du monde d’avant. Rejoignez la dynamique et faites entendre votre voix ! Merci.

 

• Pas de nationalisations d’entreprises polluantes sans conditions écologiques

L’Etat s’apprête à investir des milliards pour nationaliser des grandes entreprises de l’aviation ou du secteur automobile. Les signataires de cette pétition exigent que l’État n’investisse pas des milliards pour sauver des entreprises polluantes sans exigences de transformation des activités et des stratégies de ces industries. C’est le moment d’amorcer la décroissance du trafic aérien et automobile basé sur les énergies fossiles.

La pétition

 

• Pétition pour le jour d’après

A la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après » (signée par 18 organisations, dont Greenpeace, Oxfam, Attac et la CGT), soyons le plus grand nombre à nous mobiliser dès maintenant pour demander au gouvernement de prendre des dispositions immédiates et d’engager des politiques publiques de long terme.

La pétition

 

• Construire la France d’Après : #JeParticipe 

Lettre ouverte / pétition sur Change.org qui exige une démocratie participative et qui se résume ainsi : « Monsieur Macron, PAS DE GRANDS PLANS POUR LE PAYS (AVEC NOS IMPÔTS) SANS NOUS. »

La pétition

Publié dans Agenda

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et recevoir par e-mail les annonces des événements que nous organiserons ou que nous soutiendrons.